dimanche 13 octobre 2019

Le Parrain


Le Parrain
Titre original : The Godfather
Réalisation : Francis Ford Coppola
Scénario : Mario Puzo, Robert Towne
Musique : Nino Rota, Carmine Coppola
Films : 3
Durée : 8h 58min
Avec Al Pacino, Diane Keaton, John Cazale, Al Martino, Talia Shire, Joe Spinell, Morgana King, Gianni Russo, Robert Duvall, James Caan, Marlon Brando, Robert De Niro, Andy Garcia

Je ne sais trop que dire sur cette trilogie mythique. Je pourrais écrire que c'est du génie, que l'histoire est incroyablement bien écrite, bien menée, qu'il s'agit d'une saga sans aucun temps mort, que chaque scène, chaque mot est important. Je pourrais écrire que les acteurs sont fabuleux, qu'ils tiennent tous leurs rôles à la perfection, que l'association de tous ces talents donne un film que l'on pourrait prendre comme un documentaire tellement tout semble vrai, je pourrais écrire que les musiques servent les images, ou l'inverse, que les paroles se fondent dans ces musiques que le tout donne une harmonie incroyable. Je pourrais écrire... ah ben en fait, j'ai écrit tout ça, et ce n'est pas encore assez. J'adore.

L'énigme d'Alexandrie


50 avant J.-C. : la bibliothèque d'Alexandrie, qui renferme le savoir de toute l'humanité, disparaît aussi soudainement que mystérieusement. 1948, Palestine : Georges Haddad, fils d'un érudit et combattant palestinien, reçoit la visite d'un étrange individu porteur de secrets, un Gardien. 20076, Copenhague : Cotton Malone, retraité du département de Justice américain, pensait pouvoir profiter de sa boutique de livres anciens. Mais une mystérieuse organisation kidnappe son fils et lui donne 72 heures pour retrouver Georges Haddad dont la connaissance des écrits disparus depuis plus de 2000 ans pourrait bien bouleverser la face du monde...

L'énigme d'Alexandrie
Titre original : The Alexandria link
Auteur : Steve Berry
Traduction : Françoise Smith
Édition : Pocket
Dépôt légal : janvier 2010
I.S.B.N. 978-2-266-18281-2

Voici une histoire bien menée qui offre son lot de surprises, de rebondissements audacieux et de révélations époustouflantes. Cotton Malone vit souvent des aventures incroyables et nous plonge dans l'Histoire avec une certaine facilité. Ici, l'auteur s'avance un peu plus loin en touchant à des points un peu chatouilleux de la politique/religion mondiale. Comme d'habitude, c'est passionnant, prenant, une nouvelle fois j'ai appris pas mal de choses (même si pour ce volume-ci, je n'ai pas eu besoin de la note de l'auteur pour délier le vrai du faux puisque j'ai quelques connaissances sur les sujets abordés ici) et j'ai vécu une grande aventure. J'adore et je conseille très vivement!

Hook ou la revanche du Capitaine Crochet


Peter Pan a grandi! Il est devenu Peter Banning, un brillant avocat d'affaires qui n'a plus aucun souvenir de son formidable passé. Mais le Capitaine Crochet, lui, n'a rien oublié. Il veut se venger une fois pour toutes de Peter Pan. Pour l'attirer à lui, il enlève ses deux enfants. Peter parviendra-t-il à les sauver?

Hook ou la revanche du Capitaine Crochet
Titre original : Hook
Réalisation : Steven Spielberg
Scénario : James V. Hart, Malia Scotch Marmo, Nick Castle
Musique : John Williams
Durée : 2h 24min
Sortie : décembre 1991
Avec Robin Williams, Dustin Hoffman, Julia Roberts, Bob Hoskins, Maggie Smith, Gwyneth Paltrow, Caroline Goodall, Charlie Korsmo, Amber Scott, Laurel Cronin, Phil Collins, Arthur Malet, Dante Basco, Isaiah Robinson, Jasen Fisher, Raushan Hammond, James Madio, Thomas Tulak, Alex Zuckerman, Ahmad Stoner, Glenn Close, David Crosby, Nick Tate, Don S. Davis, Kelly Rowan, Tony Burton

J'adore ce film. Et je trouve rigolo de le revoir maintenant avec des yeux vieux et cons. Ce regard qui voit que pour que le jeux des enfants ne soit pas en décallage, les adultes jouent comme des enfants. Tout dans le trop et le plus, c'est une pièce de théâtre de fin d'année de collège, et c'est super mignon. J'adore ce film. Il est magnifique, il est léger. Les acteurs sont géniaux même s'ils en font trop, c'est parfait. Je suis heureux de l'avoir vu étant enfant, et je suis heureux de le revoir encore aujourd'hui.