vendredi 1 mars 2019

Justice sauvage


Élevés dans le même quartier, Gino et Richie auraient pu devenir amis. Mais chacun d'eux a choisi un côté de la justice. Gino le bon et Richie le mauvais. Devenu flic à Brooklyn, Gino n'a qu'une idée en tête : éliminer la pourriture qui gangrène New-York et faire payer à Richie l'assassinat de son co-équipier. Mais dans cette ville, il n'y a pas de règles pour assener les coups et seule l'ultra-violence peut répondre à l'ultra-violence.

Justice sauvage
Titre original : Out for justice
Réalisation : John Flynn
Scénario : David Lee Henry
Musique : David Michael Frank
Durée : 1h 31min
Sortie : avril 1991
Avec Steven Seagal, William Forsythe, Anthony DeSando, Jerry Orbach, Jo Champa, Shareen Mitchell, Ronald Maccone, Sal Richards, Gina Gershon, Gianni Russo, Jay Acovone, Dominic Chianese, Vera Lockwood, Ed Deacy, Julianna Margulies, Dan Inosanto

Je ne sais plus trop ce que j'ai écrit au sujet du dernier Steven Seagal que j'ai vu, aussi, s'il y a des répétitions, pardon. Steven Seagal, dans ses jeunes années joue toujours le même rôle dans le même film. Ici, il est, il me semble, beaucoup plus violent que d'habitude. Est-ce que le jeu de l'acteur est plus poussé sur la colère, est-ce que le réalisateur a ajouté du sang pour accentuer la douleur des méchants, je ne sais pas, mais c'est super efficace. Ça bastonne et ça pique, j'adore. L'histoire n'existe pas, les personnages sont ultra fadasses, mais les bastons sont tellement bonnes. Et la musique est géniale aussi (enfin, les chansons juke-box parce que la musique d'ambiance est très mauvaise, mais c'est pas grave). J'ai adoré ce film, un film stupide, violent, gratos. Bravo.

Histoires sans fin 1 Marie, entre prince et démon


Toutes les histoires ont une fin... mais, avec Marie, ce n'est jamais celle qu'on attend! Marie est une jeune fille fantasque et exubérante qui n'a pas sa langue dans sa poche. Lancée à la poursuite de son chat fugueur, elle se retrouve aspirée dans les pages d'un étrange magazine de bandes dessinées! Elle se réveille aux côtés du rédacteur en chef, lui aussi coincé dans le désert des histoires sans fin du Nomad Comics. Il attend depuis des lustres la venue d'un élu doté du pouvoir de relancer la dynamique de ces récits en suspens... et Marie semble répondre à tous les critères! Pour retourner dans le monde réel, elle va tout chambouler à sa manière. Première étape, un univers d'heroic fantasy en perdition, où la demoiselle se retrouve dans le camp... des démons!

Histoires sans fin 1 Marie, entre prince et démon
Scénario : Geco Hirasawa
Dessin : Geco Hirasawa
Couleur :  Geco Hirasawa
Traduction : Anne-Sophie Thevenon
Édition : Ki-oon
Dépôt légal : février 2019
I.S.B.N. 979-10-327-0386-1


Nous avons ici le premier manga d'une illustratrice Japonaise. A priori, la première parution est pour nous, Français, et c'est chouette (pas tellement que l'on soit les premiers à l'avoir, mais qu'on puisse l'avoir). En effet, on notera dans l'histoire quelques ellipses un peu cavalières, une ou deux petites erreurs sur la mise en scène, mais pour une première, je trouve que c'est très bon. L'histoire est excellente (l'idée me plaît énormément, et je trouve que c'est très bien mené), le dessin est très bon, et il est en couleur!! Et c'est plutôt rare pour du manga, la couleur est très bonne, les personnages sont géniaux. Il me tarde de lire la suite, vraiment. J'aime beaucoup et je vous le conseille.