lundi 6 août 2018

Flic ou zombie


Qu'obtient-on lorsqu'on croise "Robocop" avec la "La nuit des morts-vivants" et "Frankenstein"? Une comédie policière tout à fait inhabituelle intitulée Flic ou zombie... La police de Los Angeles est aux prises avec une étrange bande de voleurs "résistants aux balles". Au cours de l'enquête, le détective Roger Mortis meurt asphyxié devant les yeux horrifiés de son partenaire, mais retrouve la vie grâce à la machine infernale qui produisait les voleurs "immortels"....

Flic ou zombie
Titre original : Dead heat
Réalisation : Marl Goldblatt
Scénario : Terry Black
Musique : Ernest Troost
Durée : 1h 26min
Sortie : mai 1988
Avec Treat Williams, Joe Piscopo, Lindsay Frost, Darren McGavin, Vincent Price, Clare Kirkconnell, Keye Luke, Robert Picardo, Mel Stewart, Professor Toru Tanaka, Martha Quinn, Ben Mittleman, Peter Kent, Cate Caplin, Monica Lewis, Linnea Quigley

Sacré grand écart entre Le tombeau des lucioles et ce film. Nous avons ici un Mad Movie il me semble, un film de série Z, et c'est très drôle. L'histoire est rigolote, pas si mal faite, les acteurs sont excessivement mauvais mais tiennent bien le rôle (y a Vincent Price quand même, et c'est pas rien), la musique est affreuse, la réalisation... bah série Z ça définit vachement bien quand même. Les mots en rouges sont corrigés rapport au dos du dvd (je sais, je fais des fautes moi aussi, mais je suis pas publié et j'essaie au max de faire attention, mon problème étant que je ne me relis jamais (merci à celles/ceux qui le font pour moi)). Un très grand film pourri, un navet génial. J'aime beaucoup.

Le tombeau des lucioles


Japon, été 1945. Les bombardiers américains arrosent Kobé de plusieurs milliers de tonnes de bombes incendiaires. Un jeune adolescent et sa petite sœur perdent leurs parents. Ils se réfugient dans leur famille proche mais cruelle. Leur quête désespérée d'un monde meilleur les amènera à traverser autant les ruines du Japon ensanglanté par la fin de cette guerre qu'à affronter l'indifférence et la cruauté des adultes.

Le tombeau des lucioles
Titre original : 火垂るの墓
Réalisation : Isao Takahata
Scénario : Isao Takahata
Musique : Michio Mamiya
Durée : 1h 30min
Sortie : avril 1988
Avec Yoshiko Shinohara, Ayano Shiraishi, Tsutomu Tatsumi, Akemi Yamaguchi

Bon, j'ai sué de l'œil. Encore. Je pense que plus le temps passe, et plus ce film est affreux. Un bon moyen pour n'avoir qu'un relent amer en gise d'espoir en l'humanité. C'est ça, ce film est un relent amer. Un arrière goût affreux, une culpabilité écœurante, alors que j'ai jamais fait la guerre, que je ne me sens même pas concerné par celle-ci puisque rien de ce qui me concerne n'est en jeu dans aucune d'elle. Ce personnage, Seita est un héros, Setsuko me rappelle trop ma fille pour que je puisse en faire une quelconque critique. Aujourd'hui, je revois ce film et je sue des yeux, il est superbe, mais affreux.
Putain...