lundi 12 février 2018

Le verdict

Avocat déchu et alcoolique, Frank Galvin racole ses clients dans les salons funéraires jusqu'au jour où il accepte de travailler sur l'affaire Deborah Ann Kaye, une jeune femme qui, victime d'une erreur médicale, est plongée dans un profond coma. Ce dossier, qui risque de provoquer un scandale et de nuire à la réputation de l'hôpital, va être pour Frank l'occasion de retrouver sa dignité... ou de la perdre définitivement.

Le verdict
Titre original : The verdict
Réalisation : Sidney Lumet
Scénario : David Mamet, Barry Reed
Musique : Johnny Mandel
Durée : 2h 09min
Sortie : décembre 1982
Avec Paul Newman, Charlotte Rampling, Jack Warden, James Mason, Milo O'Shea, Lindsay Crouse, Ed Binns, Julie Bovasso, Roxanne Hart, James Handy, Wesley Addy, Joe Seneca, Lewis J. Stadlen, Kent Broadhurst, Bruce Willis


J'aime bien les films de procès. C'est très lent, la plupart du temps, un chouïa trop long, plein de termes que je ne comprends pas parce que je n'y connais rien en juridique. Ici, nous avons tous les bons ingrédients, un faible citoyen qui ne peut se défendre lui-même, qui engage un avocat loser face à une machine de guerre juridique. Quelques rebondissements, une enquête qui les laisse espérer le meilleur, puis combat. Comme dans un film de combat, au début, le boss latte le héros, le laisse dans les cordes et l'enchaîne jusqu'à épuisement puis, à la fin, un dernier sursaut permet au héros d'aligner le boss, mais sans que ça ait l'air suffisant... La suite, tout le monde la connait, on a tous vu ces films, et celui-là est un de ceux-là (c'est tellement pas clair, j'ai l'impression d'être un avocat moi aussi). En tout cas. Les acteurs sont très bon, l'histoire est accrocheuse, j'ai beaucoup aimé ce film, et je l'apprécie toujours autant.

L'homme gribouillé

C'est l'histoire d'une vieille dame qui écrit des contes pour enfants terrifiants, d'une mère qui ne peut pas parler et de sa fille qui ne peut pas s'en empêcher, d'un chat de mauvaise humeur, d'un collectionneur de merveilles avec six doigts à chaque main, d'un oiseau fossile géant, d'un faussaire hanté par les noms qu'il a créés et d'un secret vieux comme le monde.

L'homme gribouillé
Scénario : Serge Lehman
Dessin : Frederik Peeters
Édition : Delcourt
Dépôt légal : janvier 2018
I.S.B.N. 978-2-7560-9625-4


La couverture et le titre de cet album m'interpellent depuis sa sortie. Je n'avais pas sauté le pas jusqu'à ce que l'embuscade soit tendue. Du coup, je tombe dedans, j'achète cette bd et punaise, j'en prends plein les yeux, les dents, la face. C'est du génie. L'histoire est sublime, elle est très bien écrite, très prenante, le rythme est excellent, les personnages sont superbes. Le dessin est celui qu'il fallait, il est très beau, très vivant, très parlant. J'adore. C'est parfaitement génial et je le conseille vivement à toutes et tous.