mercredi 27 décembre 2017

Putain de chat 3

La vérité sur les chats enfin révélée!

Putain de chat 3
Scénario : Lapuss'
Dessin : Lapuss'
Édition : Monsieur Pop Corn
Dépôt légal : octobre 2017
I.S.B.N. 979-10-90962-36-1


Un livre de toilettes. C'est mauvais. Tous les clichés sur les chats réunis en un mini bouquin lisible en un seul caca. Je me demanderai presque ce qu'il y a dans les deux premiers. Le seul point positif du bouquin étant le final, et encore, gâché par la dernière page. En fait, c'est du Garfield moderne, et je n'aime pas Garfield. Quelle tristesse de ressortir toutes ces idées reçues dans un contexte humoristique au rabais. Pardon, je suis un peu sévère, mais ça m'ennuie qu'on autorise encore ce genre de sortie, et surtout, ce qui me rend triste, c'est que ça se vende et fonctionne. Je veux dire, mon frère me l'a offert pour Noël, il savait que ce serait pas terrible, et je comprends le geste, mais il y a des gens qui achètent ça parce que ça leur plait!! Et pire, je suis sûr qu'ils le conseillent!! Quelle tristesse...

Blade runner

Blade runner
Réalisation : Ridley Scott
Scénario : David Webb Peoples, Hampton Francher
Musique : Vangelis
Durée : 1h 57min
Sortie : juin 1982
Avec Harrison Ford, Rutger Hauer, Sean Young, Edward James Olmos, M. Emmet Walsh, Daryl Hannah, William Sanderson, Joe Turkel, Brion James, Joanna Cassidy, Morgan Paul, Hy Pyke, James Hong


Tout a déjà été dit sur ce film. Film? Non, monument en fait. C'est un classique, un ultra classique, tout le monde a du le voir au moins une fois (ceux qui ne l'ont pas fait ont raté leur vie). Tout est bon dans ce film, l'histoire est magnifiquement violente, triste, moche et mesquine, les acteurs sont parfaits, rarement un casting a été si réussi, la musique est sublime. Il y a cependant un aspect auquel je n'avais jamais fait attention, aspect qui m'a agressé les yeux lors de ce visionnage grâce à Marie Deschamps (c'est elle qui l'a pointé et a fait en sorte que cet aspect qui n'était qu'un détail pour moi a nourri ce film d'une nouvelle profondeur, d'une nouvelle puissance). La lumière. La lumière fait l'ambiance de ce film, c'est dégueulasse comme l'histoire, comme les personnages, mais très beau, comme la musique et la naïveté de Deckard (Harrison Ford). Bravo, un vrai chef d'œuvre!! À consommer sans modération aucune.

Street fighter origines : Akuma

Il est le combattant le plus craint au monde, celui dont on ose à peine murmurer le nom. Akuma, le maître du poing, un homme consumé par une rage démoniaque, le Stasui no Hado incarné. Mais il n'en fut pas toujours ainsi...

Street fighter origines : Akuma
Scénario : Chris Sarracini
Dessin : Joe Ng
Encrage : Rob Armstrong, Kevin Raganit
Couleur : Espen Grundetjern
Traduction : Julien Di Giacomo
Édition : Urban Comics
Dépôt légal : novembre 2017
I.S.B.N. 979-1-0268-1330-9


Grande surprise. Ce n'est pas si mauvais. L'histoire est très classique, c'est presque trop facile tellement c'est évident, mais ça reste assez efficace, le dessin est plutôt moche, mais il bouge bien, il n'est pas figé comme dans Street fighter génération alpha. Ça le rend agréable et sympa. J'aime bien en fait cet album, les personnages sont chouettes, on découvre aussi les origines de Ryu, c'est pas mal fichu. Bonne surprise, ce n'est pas un chef d'œuvre, on en est loin mais c'est un excellent divertissement.