mercredi 27 septembre 2017

Au service secret de Sa Majesté

L'agent 007 et l'aventureuse Tracy Di Vicenzo unissent leurs forces pour combattre la terrible association SPECTRE dans le décor grandiose et dangereux de la chaîne de montagnes des Alpes Suisses. Mais le puissant chef du groupe, Ernst Stavro Blofeld, s'apprête à concrétiser son plan le plus machiavélique : répandre une bactérie capable de tuer des millions de personnes!

James Bond 06 Au service secret de Sa Majesté
Titre original : On her Majesty's secret service
Réalisation : Peter Hunt
Scénario : Richard Maibaum
Musique : John Barry
Durée : 2h 06min
Sortie : décembre 1969
Avec George Lazenby, Diana Rigg, Telly Savalas, Gabriele Ferzetti, Ilse Steppat, Angela Scoular, Catherina von Schell, Lois Maxwell, George Baker, Bernard Lee, Bernard Horsfall, Desmond Llewelyn, Yuri Borienko, Virginia North, Geoffrey Cheshire, Irvin Allen, Terence Mountain, James Bree, John Gay, Julie Ege, Mona Chong, Sylvana Henriques, Dani Sheridan, Joanna Lumley, Zara, Anouska Hempel, Ingrid Back, Helena Ronee, Jenny Hanley, Brian Worth, George Lane Cooper, Leslie Crawford, Joseph Vasa, Bill Morgan, Brian Grellis, Peter R. Hunt

Tout d'abord, cet acteur n'a fait qu'un James Bond, et je crois deviner pourquoi. Déjà, il n'a pas une tête de James Bond, ensuite, il se marie (James Bond se marie... n'importe quoi...) et enfin, et pire que tout. Il est Australien (pas que j'ai quoi que ce soit contre les Australiens hein, je les aime bien en général, j'aime bien le pays (même s'il y a beaucoup trop de soleil), les acteurs y sont plutôt bons et ils ont de bonnes têtes mais James Bond n'est pas autre chose que Britannique (oui, élégante manière de ne pas dire Anglais, parce que Sean Connery qui est et restera le seul James Bond à mes yeux est Écossais)). Le film est plutôt sympa malgré tout, rien de bien folichon, pas l'un des meilleurs, mais un bon divertissement malgré tout.


Futura nostalgia 2

"-Regarde, une jeune humaine. Jolie comme tout.  -Mais il vaut mieux se tenir éloignés d'eux. Ils portent en eux le malheur de la fin des temps. Malheur qu'ils ne tarderont pas à révéler."

Futura nostalgia 2
Scénario : Tony Sandoval
Dessin : Tony Sandoval
Édition : Muertito Press
Dépôt légal : septembre 2017
I.S.B.N. 978-2-9559803-1-6


C'est assez horrible comme format. L'histoire est, comme d'habitude, pleine de poésie moche, de beauté triste, de douceurs violentes. C'est très prenant, et on ne peut pas arriver à la fin sans avoir ce sentiment de pas assez, cette envie de suite. Le dessin est toujours sublime, j'adore cet auteur, cet album, cette série. C'est magnifique. À lire absolument!