dimanche 28 septembre 2014

Eternal sunshine of the spotless mind

Joel tombe de haut quand il découvre que sa compagne, Clémentine, a effacé de sa mémoire leur relation tumultueuse. Désespéré, il prend contact avec l’inventeur du procédé, le docteur Howard Mierzwiak, pour subir le même traitement. Mais tandis que ses souvenirs s’évanouissent Joel réalise soudain à quel point il aime toujours Clémentine.

Eternal sunshine of the spotless mind
Un film de Michel Gondry
Avec Jim Carrey, Kate Winslet, Kirsten Dunst, Mark Ruffalo et Elijah Wood
Musique de Jon Brion
Sortie en mars 2004
1h48min


C'est étrange. Avant, quand je regardais ce film, je le trouvais super triste, un peu glauque. Je trouvais les personnages assez pitoyables d'essayer de se souvenir parce qu'ils se rendaient compte trop tard qu'ils ne voulaient pas oublier. Maintenant, je ne sais pas si c'est l'âge, ou le fait que j'ai trouvé la personne qui complète mon être au point d'être devenue vitale, mais je ne vois plus ce film de cette manière. Maintenant, je vois la fatalité des rencontres, si on rencontre une personne, qu'on est bien avec, c'est parce que ça doit être comme ça, quoi qu'on fasse, on ne peut pas s'en débarrasser. Du coup, ça me jette à la face comme tout a été évident avec ma femme, rien ne pourra l'effacer et ça mérite que je vous le jette à la figure. Je trouve toujours ce film très beau, mais plus du tout de la même manière. Il est fort ce Gondry, ils sont bons ces Carrey et Winslet.

Chobits

Chobits
De Clamp
Traduction de Reyda Seddiki, Suzuka Asaoka et Alex Pilot
8 tomes
Édités chez Pika Éditions


Une série pour fille, assurément, ou pour détraqué. Des ordinateurs en forme de petites filles à vertu réduite voire inexistante, un fantasme typique de geek ou de japonais. Le tout plein de bons sentiments, de naïveté, d'amour impossible entre un humain adolescent prépubère et son ordinateur mystérieux recherché par de faux services secrets maléfiques qui en fait essaient de protéger la planète de la puissance maléfique de l'ordinateur en question... C'est super lourd, ça n'est pas bien écrit, c'est mauvais, plein de mauvaises idées mal utilisées. C'est vraiment mauvais. Quelle horreur! Mais heureusement, c'est fini.