mardi 9 mai 2017

Légende de Zatoichi (la) 6

Le masseur aveugle se rend dans le village Itakura pour se recueillir sur la tombe d'un homme qu'il a tué dans des circonstances troubles, plusieurs années auparavant. Il est alors accusé à tort du vol de l'or destiné à payer les impôts de la communauté. Obligé de fuir, il trouve comme compagnon d'infortune un vieil ami, le chef yakuza Kunisada, également considéré comme complice du forfait. Pour prouver leur innocence, les deux hommes vont devoir se montrer rusés et démêler les fils d'une machination complexe où prend part un redoutable et énigmatique personnage, le samouraï Jushiro.

La légende de Zatoichi 6 Mort ou vif
Titre original : Zatoici Senryo-Kubi
Réalisation : Kazuo Ikehiro
Scénario : Kan Shimozawa, Shozaburo Asai, Akikazu Ota
Musique : Ichirô Saitô
Durée : 1h23min
Sortie : mars 1964
Avec Shintarō Katsu, Mikiko Tsubuchi, Tomisaburo Wakayama, Tasuya Ishiguro


C'est donc un vieux film de sabre. Pourquoi cette précision? Parce que la qualité de l'image est mauvaise, que l'animation n'est pas terrible, et que malgré tout ça, et malgré le fait que le mouvement est assez dégueu, bah ce film est super fluide. Alors oui, il me semble que c'est un grand classique, mais ça le mérite, les combats, s'ils ont l'air brouillon à cause de la piètre technique (matérielle) sont sublimement orchestrés, on a l'impression qu'à aucun moment ils ne touchent, alors que les mouvements et la proximité des combattants rendent impossible l'esquive à chaque coup. C'est millimétré au poil de cheveux près, c'est sublime. L'histoire est ultra-classique, du vu et revu des millions de fois, mais c'est super efficace, les acteurs sont merveilleux. J'adore, c'est grandiose comme film!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire