mardi 28 février 2012

Scars on Murmansk - Travelling through dark places

Scars on Murmansk - Travelling through dark places

De nouveau un album dans lequel joue mon frère, et là, ça me parle plus comme musique, vraiment plus. Une petite note brève concernant Silent Opera, j’essaie vraiment, et c’est un groupe vraiment cool à prendre en photo, mais j’ai beau me forcer, pour moi, le chant lyrique n’a pas sa place dans le metal. Parenthèse terminée, revenons-en à ce groupe. C’est violent, bien comme il faut, explosif, et efficace. Et pourtant, les musiciens sont les types les plus gentils du monde, ils sont trop mignons. Pierre, Cindy (oui oui, ça me fait mal de le dire, mais c’est une vraie fille) Jon et Romain sont quatre personnes, super cool. Je les aime beaucoup, et si l’image qu’ils renvoient quand on les connait ne permet pas de se faire une idée de leur musique. Ben je sais pas comment finir cette phrase. En tout cas, j’aime énormément, et l’EP ici présenté est disponible en téléchargement gratuit ici!! Ici un myspace et ici un facebook

Through dark places  -  Excellente mise en bouche, la couleur est annoncée cet album sera colère et noirceur. La voix nous emporte dans ces lieux sombres, portée par une musique grave et lourde, pile comme j’aime. Les guitares mènent le tout sur des riffs qui décalent un peu le style, je ne sais pas trop comment dire, mais le mélange guitare et rythmique (batterie basse(même si j’entends pas des masses la basse parce que haut-parleurs de pc portable)) est parfait. Ça se marie super bien. J’aime

My death  -  Un peu plus violente celle-ci, beaucoup plus violente même. Elle fait partie de ces chansons qui me font accélérer le rythme cardiaque, vous savez, un peu comme quand on est colère et qu’on a l’impression que nos poumons peuvent pas stocker tout l’oxygène que l’on aspire par des narines dilatées, les mâchoires serrées au possible. On pourrait latter n’importe qui quand on est dans cet état là. C’est un peu l’effet que ça me fait, ça me rend pas violent pour autant, mais les images qui défilent dans ma têtes sont beaucoup plus méchantes et sombres. C’est dommage que je ne comprenne pas les paroles en fait. Ça manque, mais c’est très bon même sans.

Buried dreams  -  Plus classique dans le death, j’ai l’impression. Après, je suis une quiche pour les définitions de style, donc peut-être que je tape complètement à côté, mais cette chanson m’apparait peu innovante malgré l’efficacité indéniable de chaque partie. On ne peut nier la puissance tube qui sommeille dans cette chanson, même si elle est un peu moins unique à mon goût. Attention, ça n’enlève rien à la qualité du morceau, loin de là. La reprise à 3 :20 est excellente, vraiment. La voix qui prend le pas sur une partie rythmique. C’est excellent, dommage (à mon avis) que ce soit suivi d’un solo à la limite du shred.

Blind  -  On attaque sur du plus rapide pour ralentir sur du très lourd. J’aime beaucoup cette intro en fait. Toujours super efficace ceci dit, j’adore la tournure de ce morceau, les parties grattes sont particulièrement énormes, et la batterie, on ne le dit pas assez, mais elle boîte grave des ours sur saturne. Ayant été un rapide chanteur, je porte particulièrement mon attention sur la voix, que je trouve à chaque fois magique, je voudrais bien pouvoir faire comme lui, mais c’est impossible. Dommage, parce que j’aime ce côté à la limite du satanique, mais tellement classieux et lourd qu’on sent bien la hargne, la colère, la rage. J’adore.

Dark new messiah  -  Celle là, j’aime. Vraiment, déjà, le titre me parle (pas parce que je suis un satanique ou quoi, je trouve que ça sonne bien) et tout, dans cette chanson, sonne lourd, sonne génial. En fait, j’ai l’impression que tout a été placé de manière à ce que je ne puisse rien redire. C’est tellement bon que j’arrive même pas à exprimer ce que je ressens. J’avais fait un gribouillage en écoutant cette chanson en répèt, bien sûr je ne l’aime pas, mais l’idée est presque pas trop mal représentée (ici un lien pour les utilisateurs facebook, je sais pas si les autres pourront le voir). Voilà. Une très bonne conclusion donc de cet EP excellent. Dans cette chanson, même le solo shred a sa place, pourtant, j’aime pas trop ça d’habitude, mais là, il colle parfaitement. C’est vraiment très très bon. Il faut aimer la violence, mais j’aime ça.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire