mardi 21 février 2012

C'est arrivé près de chez vous

Cédant à la mode des réality-shows, une équipe de télévision se lance sur les pas de Ben, un tueur sanguinaire qui assassine pour son compte en banque! Qui est-il? Qui tue-t-il? Petits meurtres crapuleux, flinguage familial, corps immergés, des jeunes, des vieux, des couples, des enfants! Tout y passe! Le tueur raconte. Rire grinçant, humour noir, voilà un film au ton résolument nouveau, apologie de notre voyeurisme. Trois prix à Cannes, une bombe dans tous les festivals où il est passé. À déconseiller fortement aux mineurs et aux âmes sensibles. Réservé à un public averti.

C’est arrivé près de chez vous
Un film de Rémy Belvaux, André Bonzel et Benoît Poelvoorde
Avec  Benoît Poelvoorde, Rémy Belvaux, André Bonzel, Jacqueline Poelvoorde-Pappaert, Nelly Pappaert, Hector Pappaert et Jenny Drye
Musique de Jean-Marc Chenut
Sortie en mai 1992
95 minutes


Classique. Un grand classique de violence et de noirceur. J’aime, ce film est typiquement ce que l’on peut qualifier de bête et méchant. Les personnages sont crétins, et sont aspirés dans les abîmes par le tueur et deviennent complices de plus en plus impliqués. C’est du très bon. Une image de la déchéance, plus que du voyeurisme selon moi, c’est la capacité qu’ont les gens à faire abstraction de leurs responsabilités pour peu qu’on leur montre l’exemple, le phénomène de masse, ou de suivi d’un dominant, à l’image du mouton. Bref, je m’emballe je m’emballe, mais je dis en plus que c’est superbement filmé (à mon petit niveau critique) que c’est admirablement dosé dans le sur-jeu des personnes devant une caméra, c’est excellemment juste en fait. Génial. J’aime.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire