samedi 25 février 2012

Animated series (the) 1

This fantastic 4-disc set packs 28 awesome adventures of the World’s Greatest Detective taking down an array of criminal masterminds plus Exclusive Extras also worthy of investigation. Experience the thrills of vigilante justice as millionaire playboy Bruce Wayne and alter-ego Batman protect the streets of Gotham City from a host of villains including archnemesis The Joker, deadly-beautiful Poison Ivy and primitive Killer Croc in a fresh take on super hero storytelling. Intelligent, dramatic stories, unique characters and sharp dialog shaped this edgy TV series into an Emmy winning powerhouse that brought the Caped Crusader out of the dark alleys of TV history and into the present for fans of all ages.

Batman : The animated series 1
Produit par Bruce Timm, Paul Dini, Alan Burnett et Eric Radomski
Musique de Shirley Walker, Michael McCuistion et Lolita Ritmanis
28 épisodes
Sortie en juillet 2004


J’ai huit ans. Je regarde les épisodes de cette série qui a marqué mon enfance et je me retrouve à avoir huit ans. À la différence que maintenant je comprends. Et du coup, ça prend une dimension toute autre. C’est incroyable, je n’avais pas le souvenir que cette série était si triste et noire. Dans ce coffret, on assiste à la naissance de Double Face, qui est affreuse, à celle de Mr Freeze, qui est d’une tristesse sans nom, à celle du Chapelier Fou qui est incroyablement pathétique. Et Batman. Mais c’est pareil, en fait, j’aimais bien ce héros (d’abord parce qu’il pète la classe et qu’il a pas de super pouvoirs et que étant gamin, je me disais que si je pouvais devenir un héros un jour (si le moi gamin me voyait là, il serait déçu...) ce serait lui) parce qu’il était un peu triste et que comme j’étais triste j’avais l’impression de le comprendre et d’être un peu comme lui. Ben en fait non, j’ai compris l’ampleur du mal qui ronge Batman en revoyant ces épisodes que je regardais étant gamin... Cette série est tout simplement géniale. Quel que soit l’âge.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire