samedi 25 février 2012

100 bullets 2

L’agent Graves... Dans sa valise, une arme banalisée et cent cartouches. Ainsi que les preuves irréfutables des torts que vous avez subis, le nom des assassins de vos proches, leur identité, leur adresse... Si vous utilisez l’arme et les cartouches, il est impossible de remonter jusqu’à vous. L’immunité totale. L’agent Graves a déjà offert l’une de ces valises à Dizzy Cordova et à Lee Dolan. Aujourd’hui, il met ce cadeau empoisonné entre les mains de Chucky, un joueur de bas étage, et celles de Topper, un trafiquant minable. Puis l’agent Graves vaque à ses occupations. Et rencontre ses... pairs. Des hommes d’action, habitués au son des fusillades, à l’odeur de cordite et à la vision de la mort. Lono, la brute souriante aux chemises hawaïennes, ou Cole, le vendeur de glaces, qui ne se souvient plus du temps où il faisait partie des sept Minutemen... Ou encore Mister Shepherd, qui surveille les agissements de ses anciens collègues.

100 bullets 2
Scénario de Brian Azzarello
Dessins d’Eduardo Risso
Couleurs de Grant Goleash
Traduction de Sophie Viévard
Édité chez Semic
en avril 2004
I.S.B.N. 2-84857-066-0


Un nouveau tome excellent. Le deuxième tome de cette série géniale pose un peu plus solidement les bases, on commence à apercevoir un semblant de décor. C’est très bon. Les personnages se font plus importants, l’histoire plus construite, les dessins sont toujours aussi excellents. C’est le genre d’album qui donne envie de lire toute la suite directement après fermeture du bouquin. J’aime beaucoup.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire